Natalia Auli Morales

Hautboiste

Née en 1995 à Caracas, Natalia commence ses études de hautbois en 2007 dans la classe de Marco Tarazona (San Antonio de los Altos, Venezuela) dans le cadre du programme El Sistema (Fondation du système national des orchestres des jeunes et des enfants du Venezuela) fondée par le maître José Antonio Abreu. En 2009 elle est admise au Conservatorio Nacional de Música Simon Bolivar dans la classe de Ricardo Riveiro qui la prépare à l'entrée au Conservatoire national de supérieur de musique et de danse de Lyon. En 2010, elle entre également à L’Academia Lationamericana de Oboe, dans la classe de Andrés Eloy Medina et elle entre sur concours à l'Orchestre national des enfants du Venezuela, où elle a été dirigée par Sir Simon Rattle, Gustavo Dudamel et Daniel Barenboim.
En 2013, elle est admise à l’École des Arts de l’Universidad Central du Venezuela où elle suit des études de musicologie. En 2014, elle entre sur concours à l'Orchestre Symphonique des jeunes Teresa Carreño du Venezuela où elle a l’opportunité de travailler avec des chefs comme Gustavo Dudamel, Christian Vasquez, Rafael Payare, Frühbeck de Burgos, et de faire deux tournées internationales en 2014 - Stockholm Concert Hall, Gasteig Philharmonie (Munich), Grand Auditorium Fundacao Calouste Gulbenkian (Lisbonne), Halle aux Grains (Toulouse), Royal Festival Hall - Southbank Center (Londres), Performance Center Zorlu (Istanbul) et une seconde tournée comme hautbois solo en août 2015 au Teatro alla Scala (Milan).
Elle a joué comme soliste avec plusieurs orchestres, comme l’Orchestre symphonique Simon Bolivar du Venezuela à Caracas, Ciconia Consort à La Haye (Pays-Bas), l’orchestre du CNSMD de Paris. En 2017, elle obtient en Italie le 3e prix de l’International Oboe Competition Giuseppe Ferlendis et une sélection comme finaliste de l’International Oboe Competition Giuseppe Tomassini Petritoli.
Natalia est actuellement étudiante en troisième année au Conservatoire national de supérieur de musique et de danse de Lyon dans les classes de Jean-Louis Capezzali et Jérôme Guichard.